N’ayez pas peur du Coronavirus, c’est ce qui va suivre qui est bien pire!

N’ayez pas peur du Coronavirus, c’est ce qui va suivre qui est bien pire!

Une vidéo que j'ai faite et que je vous invite à écouter et partager avant qu'elle soit supprimée. Je ne mets pas de titre volontairement pour échapper aux algorithmes de ceux qui nous traquent.**** Précision du 25 avril: peu après avoir mis ma vidéo en ligne l’article qui parlait de la bactérie -que je ne nommerai pas pour ne pas que ma publication soit supprimée- a été estampillé Fake News !! Tout simplement parce qu’il a été beaucoup partagé et dérangeait ceux qui aujourd’hui sont incapables de nous expliquer quoi que ce soit sur le virus. DONC ces « scientifiques » qui gouvernent le monde, OMS et compagnie et qui affirment ne pas savoir assez de choses sur le virus….SAVENT en revanche que la piste qui a été évoquée est FAUSSE!! Pardon ??🤔😧😤…alors qu’ils viennent tout juste de découvrir qu’il existait un microbiome pulmonaire !!**** certains auteurs se sont désolidarisés de cette thèse donc…**** eh bien moi je maintiens ma vision des choses et je pense qu’il y a un lien entre les intestins et le virus (alors peut être pas le bactérie qui fait polémique, mais une dysbiose est probable)je pense aussi qu’on est tellement loin de connaître la vraie nature de ce virus (ARN? ADN? Un mixte des 2..?) qui -si en plus il a été « trafiqué » ne se comporterait comme pas comme un virus « naturel ») qu’il est très présompteux de déclarer que cette découverte indienne serait fausse (des récentes recherchent montrent d’ailleurs qu’on retrouve des virus dans les selles et ce que bcp de symptômes seraient de type diarrhéeiques..)**** c’était une mise au point indispensable https://entrelecieletlaterre.com/nayez-pas-peur-du-coronavirus-cest-ce-qui-va-suivre-qui-est-bien-pire/

Publiée par Nathalie Decottignies sur Samedi 25 avril 2020

Depuis le début de l’épidémie de Coronavirus, en tant que naturopathe passionnée de santé, mais aussi en tant que citoyenne qui se questionne, j’ai comme beaucoup d’entre vous plus de temps pour fouiller, lire, échanger et faire le tri des informations contradictoires sur le Coronavirus.

J’ai fait une synthèse des recherches et des publications qui me paraissaient les plus pertinentes à la lumière de mes connaissances des lois de la Nature et du Vivant, et grâce à cette réflexion de fond, j’ai compris des choses importantes.

Ces choses-là, peu de gens y ont accès, soit parce qu’ils ne sont pas sur les réseaux sociaux, soit parce qu’ils ne sont pas curieux et pensent encore que l’état va les protéger, soit parce qu’ils n’ont qu’une seule source d’information ou devrais-je dire de « désinformation », la télé.

J’écris cet article aussi pour les personnes qui ont peur, peur du virus, peur du déconfinement, de la réouverture des classes, celles qui craignent de mettre en danger la vie de leurs enfants, et la leur. Pourquoi ? Parce que personne ne leur a expliqué les principes de physiologie naturelle. C’est ce que je me propose de vous expliquer dans cette vidéo, très humblement, en ne prétendant pas avoir fait le tour de la question, et sachant que nous allons apprendre de nouvelles choses tous les jours sur ce virus.

Je vais d’abord vous résumer, à ce qui est connu à ce jour , comment on attrape le virus, comment on en guérit et pourquoi il ne faut pas  craindre le déconfinement. Enfin, j’aurais à cœur de vous proposer à la fin de cette vidéo une réflexion plus personnelle sur ce qui se trame en coulisses pendant que vous êtes confiné.

LE VIRUS, COMMENT IL ENTRE DANS LE CORPS, LES PHASES DE L’INFECTION

Un virus contagieux mais peu mortel

Des chercheurs ont montré qu’un virus ne peut pas être à la fois extrêmement contagieux et mortel à la fois. Donc malgré que ce virus soit présenté comme très contagieux (encore que ceci soit à relativiser compte tenu que sans masque et sans gants il ait été plus contagieux qu’il n’aurait dû l’être..), il est peu mortel, à la différence du virus Ebola de 2014. Il est aussi beaucoup moins contagieux que le Rotavirus (celui de la gastro) et il reste d’ailleurs moins longtemps sur les surfaces que le Rotavirus ou le virus de la grippe saisonnière.

Maintenez donc les mesures d’hygiène de base à savoir le lavage des mains au savon minimum 30 secondes plusieurs fois par jour, après les courses, les sorties, la réception d’un colis etc. Il faut savoir les gels hydro-alcooliques sont moins efficaces que le savon, décapent le microbiote de la peau, et peuvent dans certains cas provoquer des allergies donc sont à éviter.

Le virus n’est pas virulent : d’ailleurs il ne touche pas les enfants , ce qui est une bonne nouvelle. Il provoque chez la majorité des gens peu ou pas de symptômes. En revanche, il est très agressif sur les populations ayant un système immunitaire fragilisé, soit de façon chronique soit mis à mal par un cancer par exemple.

Les phases de l’infection

Voici comment le virus pénètre dans l’organisme et quelles sont les différentes phases de la maladie et vous verrez à quel point la compréhension de ces phases est importante pour ce que je vais vous révéler ensuite :

En Phase 1: le virus entre généralement dans l’organisme par la gorge par le contact de mains contaminées portées à la bouche ; il peut également pénétrer par le nez toujours par contact des mains au niveau des narines ou par la respiration de particules de virus en suspension suite à des projections de postillons. Ensuite il peut rester caché dans la gorge, remonter dans le nez ou descendre dans les poumons.

Étant donné qu’on ne sait pas bien où le virus est localisé au moment où l’on teste les personnes avec le test PCR, il est logique que chercher des fragments d’ARN uniquement dans le nez ne peut pas être fiable (20% de fiabilité de ces tests)…ce qui expliquerait le nombre de faux-positifs (et par exemple que la jeune fille décédée de 16 ans, qui avait pourtant été testée négatives à 2 reprises, n’ait pu être sauvée car restée trop longtemps sans prise en charge).

A ce stade, quelques personnes vont avoir des symptômes de grippe, avec une toux sèche, de la fièvre, des douleurs articulaires, une perte de l’odorat, et de la diarrhée également… qui passeront, dans la majorité des cas, parce que leur système immunitaire a « fait le job ». D’autres n’auront aucun symptôme, comme la plupart des enfants.

Cependant, pour certains il est vrai, la plupart du temps des personnes ayant déjà une santé fragile avec des comorbidités connues ou ignorées, type diabète, maladies cardio-vasculaires ou pulmonaires), après une relative accalmie, les symptômes s’aggravent rapidement, provoquant des difficultés de type respiratoire : C’est la Phase 2, qui, lorsqu’elle a lieu, intervient à peu près 10 jours après le début des premiers symptômes de la phase 1.

Malheureusement le message du gouvernement au tout début de la crise a été de dire à tous les malades qu’il fallait rester chez eux sans chercher à se soigner et qu’il n’y avait pas de traitement, d’où une avalanche de personnes se précipitant dans les services de réanimation venant engorger les hôpitaux, et souvent lorsque …c’était trop tard !

Les 2 découvertes scientifiques les plus pertinentes

Le lien direct entre le virus et le système intestinal.

J’ai fait récemment un webinaire sur ce sujet : «Lien entre Covid19, immunité et flore intestinale » dans lequel j’évoquais déjà cela . J’avais également partagé en avant-première sur ma page Facebook « Entre Le Ciel et la Terre » un article d’Alternative Santé dans lequel le journaliste confirme le lien direct entre ce type de virus et le microbiote intestinal.

Je reprends l’explication de mon webinaire: notre flore intestinale, si elle est saine, se compose de 3 types de bactéries : les lactobacilles et les bifidobactéries qui sont normalement dominantes et qui sont bénéfiques ; la flore intermédiaire composée de bactéries opportunistes, c’est à dire utiles tant qu’elles ne prolifèrent pas de façon anormale (comme le staphylocoque doré, le Candida Albicans), et la flore pathogène comme la salmonelle.

On apprend ainsi dans l’article que, contrairement à ce qui nous a été dit, le virus ne s’arrêterait pas au système respiratoire mais passerait aussi dans le tube digestif. Une fois dans les intestins ce Coronavirus se comporterait comme un « phage » c’est-à-dire qu’il serait capable de perforer la membrane bactérienne et d’y injecter dès lors son ADN ou plutôt qu’il existerait des hybrides entre ce que nous considérons comme des virus traditionnels et des organismes vivants traditionnels (source: Jill Banfield), et notamment dans une bactérie en particulier, la Prevotella.

En témoignent les études de selles faites sur des personnes fortement touchées par le Covid19 et décédées : la flore dominante (lactobacilles et bifidobactérie)  y est fortement appauvrie au profit d’une forte concentration de Prevotella ainsi que des virus vivants du Covid19.  

Ce qui montre deux choses :

  • un, qu’une flore intestinale déséquilibrée est un facteur favorisant l’attaque bactérienne par le virus ; en effet Prevotella est une bactérie opportuniste, donc ne donnant pas de maladies chez les sujets sains, comme expliqué précédemment. Elle est d’ailleurs est absente de la flore intestinale des enfants occidentaux, ce qui expliquerait l’absence de la maladie chez les enfants. En revanche, elle est très présente chez les personnes obèses, diabétiques, et consommant beaucoup de sucres. On la retrouve aussi dans le microbiome respiratoire et buccal. Ainsi, le meilleur test pour détecter l’atteinte au Covid19 serait une coproculture …
  • Deux, que le virus traverse la barrière intestinale et a la capacité de se cacher dans les entérocytes des intestins, avec deux conséquences :
    • les tests mesurant la charge virale (dans le sang) ne seraient pas fiables dès lors que le virus s’est caché dans les intestins 
    • la rechute d’une personne déjà contaminée est possible par le relargage du virus dans l’organisme par la barrière intestinale..et la communication même à distance entre le microbiote de l’appareil respiratoire et celui des intestins .

Donc, pour revenir à l’entrée du virus dans la bactérie : à la fin du processus, la bactérie éclate et libère le virus dans l’organisme. S’ensuit alors une hyper-réaction du système immunitaire, qui, pris entre la lutte contre le virus et contre la bactérie qui se défend aussi, se trouve débordé, avec une réaction hyper-inflammatoire de l’organisme et la libération d’un orage de cytokines qui vont détruire tous les endroits où elles sont libérées (d’où des atteintes plus ou moins irrémédiables des reins, des poumons, du cerveau et les parois veineuses principalement)

Précision du 25 avril 2020

**** Peu après avoir mis ma vidéo en ligne, l’article qui parlait de la bactérie Prevotella a été estampillé « Fake News » dans la presse et les medias !! …DONC… ces « scientifiques » qui conseillent les gouvernements et qui n’ont jamais vu un seul patient de leur vie, ceux-là même qui quotidiennement disent tout et son contraire, bref qui ne savent RIEN sur le virus….SAVENT, en revanche, que la piste évoquée est FAUSSE!! Pardon ??🤔😧😤

…alors qu’ils viennent tout juste de découvrir qu’il existait un « microbiome pulmonaire » !! Et qu’ils ont ridiculisé également le traitement du Professeur Raoult, l’un des plus éminents spécialistes des virus dans le Monde!! Non mais franchement! Ces gens ne savent pas ce qui est VRAI, mais savent ce qui est FAUX!!!

Pire, ils empêchent totalement des thèses et des hypothèses de naître …avec la complicité des médias (et même « Sciences et Avenir » sur ce sujet là).


**** Certains lanceurs d’alerte se sont désolidarisés de cette thèse par peur de représailles …


**** Eh bien moi je maintiens ma vision des choses et je pense qu’il y a un lien entre les intestins et le virus…alors ce n’est peut-être pas une phagocytose ? … ou peut-être pas qu’en la présence « seule » de la Prevottela..? mais je suis persuadée que le virus passe par le tractus digestif et qu’il y a dans tous les cas une favorisation de la contamination en cas de dysbiose.


Je pense aussi qu’on est tellement loin de connaître la vraie nature de ce virus (ARN? ADN? Un mixte des 2..? qui – si, en plus, il a été « trafiqué » ne se comporterait comme pas comme un virus « naturel ») qu’il est très présomptueux de déclarer que cette découverte indienne serait fausse (des récentes recherchent montrent d’ailleurs qu’on retrouve des virus dans les selles et ce que beaucoup de symptômes seraient de type diarrhéiques..).

Affaire à suivre donc…

Pas une attaque respiratoire mais cardio-vasculaire

La deuxième chose qu’on vient d’apprendre, c’est que des médecins hautement qualifiés (Sandro Giannini en Italie, Cameron Kyle-Sidell aux Etats-Unis, et Dr Paliard-Franco en France) ont constaté que les décès du coronavirus ne seraient pas dus à une pneumonie mais à une thrombo-embolie veineuse généralisée (principalement pulmonaire).

Ce qui veut dire, si cela est avéré, que ceux qui sont arrivés à l’hôpital dans un état grave et que l’on a mis en réanimation ou intubés l’auraient été …pour rien !

Et qu’on continuerait à les soigner comme s’ils souffraient d’un syndrome respiratoire sévère alors qu’il faudrait, selon le Dr Giannini, traiter en priorité la thrombose. En effet si on ventile un poumon où le sang n’arrive pas, les personnes meurent, le problème étant cardiovasculaire et non respiratoire ! Ceci expliquerait donc le nombre de personnes qu’on n’a pas réussi à sauver malgré les respirateurs artificiels. 

Il va sans dire que les personnes présentant déjà des pathologies cardiovasculaires et n’étant pas déjà sous anticoagulants sont les plus à risque de passer de la phase 1 à la phase 2 dont j’ai parlé plus tôt ! Sans compter toutes les personnes qui ignorent leur risque cardiovasculaire…

Note du 28/04 : (*) en date du 27 avril, la presse anglaise a révélé que moins d’une vingtaine d’enfants étaient arrivés dans les services d’urgence avec des symptômes assez proches du Covid19 et un syndrome de choc toxique similaire à celui décrit ci-dessus. Ce qui pourrait inquiéter…Or, il faut savoir que tous ces enfants étaient également atteints d’une maladie rare, la maladie de Kawasaki: une vascularite, caractérisée par une inflammation des parois vasculaires. Ceci pourrait venir renforcer l’hypothèse du lien ci-dessus entre fragilité cardio-vasculaire et atteinte du virus.

Il y a un traitement allopathique !

Il y a quelques semaines, j’avais été dubitative après le récit d’une amie qui me disait que son mari avait été traité aux antibiotiques et guéri, après deux essais néanmoins, le premier n’ayant rien donné.

Mais après avoir compris le mécanisme de la phase 2, j’ai compris tout l’intérêt des traitements proposés par certains médecins qui « parlent » et dont le seul intérêt aujourd’hui est de sauver des vies, à l’instar du Professeur Raoult. L’un de ces traitements est l’azithromycine, un antibiotique de la famille des macrolides, combiné parfois avec un autre antibiotique (C3G  par le Dr Paliard-Franco), un anticoagulant, ou de la chloroquine. Avec ces protocoles, ils ont tous obtenu des guérisons spectaculaires et totales en 24 à 48h.

La plupart du temps, ils prescrivent aussi du zinc en plus des antibiotiques. En effet, quasi toute la population est carencée en zinc et ce déficit en zinc non seulement affaiblit nos défenses immunitaires mais explique aussi les symptômes typique de perte de goût et d’odorat décrits par certains malades.

Et les méthodes naturelles ?

N’était-il pas étonnant qu’un gouvernement qui veut vous « protéger » ne vous parle pas des méthodes naturelles pour vous prémunir contre le virus, renforcer votre immunité…ce qui aurait dû être la base au lieu de nous dire de tousser dans notre coude !  

Je vous partage donc quelques remèdes rapides en prévention et si vous êtes en phase 1 avec peu de symptômes.

Pour ceux qui n’ont pas été infectées par le virus ou qui sont fragiles ou « à risque »:

C’est dans la prévention qu’il faut investir. Vous devez reprendre le contrôle sur votre santé !

  • Tout d’abord, il est plus qu’urgent, pour augmenter notre résistance face au virus, de réparer ou entretenir sa flore intestinale. La prise de chlorophylle pour assainir les intestins dans un premier temps, combinée à la prise alternée de glutamine pour réparer la barrière intestinale. Dans un deuxième temps, il faudra réensemencer avec des pré- et probiotiques de qualité pour rééquilibrer la flore en bactéries bénéfiques. Mais attention, ces remèdes doivent s’inscrire dans le cadre d’une réforme globale de l’hygiène de vie, dont les effets peuvent prendre du temps.
  • Vous pouvez aussi en prévention vous supplémenter en zinc soit par l’alimentation, il y en a beaucoup dans les fruits de mer, le jaune d’œuf et les champignons par exemple, soit avec des compléments alimentaires de qualité et de préférence bio-disponibles.
  • Votre statut en vitamine D doit être optimal, toute l’année d’octobre à avril.
  • La vitamine C elle aussi a une importance capitale pour augmenter vos défenses immunitaires, à prendre en continu au cours de la journée pour une meilleure assimilation.
  • Vous pouvez renforcer votre système immunitaire – SAUF pour les personnes avec des pathologies type Maladie auto-immune ou cancer – avec de l’Echinacée ou des plantes adaptogènes.

Si vous êtes en phase 1 pour éviter de passer en phase 2, alors il y a des traitements naturels qui donnent d’excellents résultats.

Le premier d’entre eux est l’homéopathie qui aurait permis de guérir de nombreuses personnes de la grippe espagnole à l’époque. Il y a à notre disposition plusieurs souches homéopathiques qui fonctionnent 1. Aconite sur les pneumopathies  2. Gelsemium  etc…

Jade Allègre dans une vidéo récente affirme avoir guéri des dizaines de personnes avec l’argile en prise interne, qui « capturerait «  dans les intestins les poisons qui s’y sont introduits (virus et bactéries). Je reste dubitative car l’argile peut chez certaines personnes constipées provoquer des occlusions intestinales et je ne prendrais pas le risque de conseiller ceci dans le cas qui nous intéresse mais vous pouvez vous y intéresser néanmoins.

Une plante fait aussi l’objet de rupture de stock dans le milieu de la phytothérapie, c’est l’artémise (Artemisia Annua), plante qui traite déjà avec succès le paludisme en Afrique. D’ailleurs la substance active de cette plante est la même qui a été synthétisée dans le médicament proné par le Prof Raoult, l’hydroxichloroquine. Hélas, cette plante n’est pas autorisée en vente libre en France, donc on ne peut la trouver que sur Internet. On peut combiner infusions d’Artemisia Annua et Fleurs de Sureau qui a aussi un effet immunitaire. Je vous laisse faire vos recherches sur Internet sur le site d’Altea Provence par exemple, ou sur celui de Michel Dogna (médecin, journaliste, naturopathe).

La vitamine C à forte dose en injection intraveineuse (à l’étranger uniquement le Protocole du Pr Paul Marik) renforce et active le système immunitaire, elle désactive les infections bactériennes et virales et contrôle l’inflammation.

L’ozonothérapie semble avoir de bons résultats aussi et c’est assez logique quand on connait son fonctionnement, mais là encore cette thérapie n’est disponible qu’à l’étranger ! Elle est utilisée avec succès en Italie, en Espagne en Chine (voir cette vidéo explicative du Dr Thierry Schmitz)

La mélatonine à forte dose et plusieurs fois par jour aura également une action non pas sur le virus mais dans le traitement des chocs septiques (qui est une insuffisance circulatoire aiguë secondaire à une infection bactérienne ce qui semble être le cas avec Coronavirus – comme avec son cousin Ebola d’ailleurs) ainsi que pour stopper une coagulation anormale telle qu’observée également avec Ebola (décidément que de ressemblances avec Covid19 !). Elle permet surtout de retarder l’immuno-inflammation engendrée par le virus et d’augmenter l’espérance de vie des patients (donc de permettre au système immunitaire de gagner du temps pour combattre le virus).

Le chlorure de magnésium pourrait être une autre piste intéressante pour ralentir la réplication des virus et des bactéries selon une synergie de 3 phénomènes : l’action acidifiante des ions chlorure empièterait sur le fonctionnement normal des microbes et aurait une action directe antibactérienne et l’effet laxatif du chlorure permettrait de nettoyer la flore intestinale et d’empêcher le développement de souches pathogènes. Si vous avez envie d’essayer, on peut trouver des achets de chlorure de magnésium en pharmacie, et cela coûte peu cher.

…bien sûr je chouchouterais aussi mon système cardio vasculaire avec par exemple, des Omega 3, des bains hyperthermiques (Salmanov) pour renforcer les capillaires. Mais il y a d’autres moyens : consultez votre naturopathe.

Conclusion sur le virus

Soyez attentifs, si vous présentez les symptômes du Covid, n’attendez pas d’arriver en phase 2: sortez l’artillerie lourde avec les méthodes naturelles ! Et si votre état se dégrade, demandez à votre généraliste le protocole du Dr Paliard-Franco qui vous guérira !

Tout ce que je viens de révéler me semble porteur d’espoir, en tout cas personnellement je suis enthousiasmée par la force de la recherche collective, avec de plus en plus de gens qui deviennent lanceurs d’alerte et qui, grâce au confinement, trouvent enfin le temps de vérifier les chiffres et données « officielles ».

Réflexion plus générale

Mais il y a un autre problème de fond derrière tout ceci. Puisqu’on sait ce qu’on sait sur le virus, puisqu’il y a un traitement, pourquoi vous a-t-on confiné aussi longtemps ?

Voici mon idée sur la question, partagée par bon nombre de personnes qui s’informent de la « bonne manière »:

La pertinence du confinement

Je peux me tromper mais je m’interroge donc sur la pertinence du confinement qui nous a été imposé, et sur l’idée d’un confinement supplémentaire vu que :

  • Dans un communiqué de presse du 21/04 l’Institut Pasteur déclarait que « seulement 6% » de la population avait été infectée par le virus… ! Non seulement les chiffres semblent tronqués (ce serait 6 fois plus…), mais quand bien même ils seraient vrais ….le confinement aurait donc eu l’effet inverse de ce qui était escompté…à savoir qu’il n’aurait pas permis d’avoir une immunité collective ! …à moins qu’il n’ait été imposé volontairement pour que nous n’ayons JUSTEMENT PAS cette immunité collective (en attendant un vaccin) ! Machiavélique …la faute à qui? l’OMS …
  • Le temps d’incubation, nous a-t-on dit, est en moyenne de 5 jours maximum 14 ; et la période de contagiosité serait également de 15J maximum. Par conséquent, un confinement de 8 semaines aurait donc permis à toute la population confinée de connaitre leur « statut », à savoir :

*soit les personnes ont déclaré le virus et l’ont forcément transmis à leur entourage même si tous n’avaient pas de symptômes

* soit elles ont été traitées donc elles ne sont théoriquement plus contagieuses 

* soit elles ne l’ont pas eu et donc ne sont pas contagieuses non plus !

Pourquoi dans ces conditions continuer à maintenir 75% de la population confinée ?? Où est la logique ?  (Je vous rappelle qu’Oliver Veran a déclaré le 6 mars que le confinement était une aberration dans le cas de la lutte contre le virus, et qu’au contraire il fallait aérer, s’oxygéner…Mais qui s’en souvient ? Là encore il y a des vidéos là-dessus sur les réseaux sociaux).  

  • Sur le déconfinement et la reprise de l’école : si vous avez bien suivi mon explication sur le microbiote des enfants, ils ne développent pas la maladie et le virus ne peut pas rester stocké dans leurs intestins puisque la bactérie Prevotella n’y est pas présente.

Donc pourquoi on n’explique pas aux parents qui paniquent qu’il est impossible que les enfants se contaminent entre eux ni qu’ils contaminent les adultes puisqu’ils ont été confinés 9 semaines soit l’équivalent de plus de 4 « quarantaines » et qu’ils ne portent pas, ou plus, le virus! Comme si le virus allait resurgir d’on ne sait où de leur petit corps pour aller se déposer sur le copain, qui, lui infecterait, sa famille. Ça n’a aucun sens physiologiquement.

Par ailleurs, le Professeur Montagnier a déclaré que le virus perdait de sa virulence au fur et à mesure de sa propagation d’est en ouest, et il affirme qu’il s’éteindra bientôt de lui-même.

  • Je vous ai expliqué que chacun, s’il est pris à temps, peut être soigné chez soi par des traitements qui fonctionnent, que les médecins dont les cabinets sont vides ne demandent qu’à pouvoir prescrire ; dès lors pourquoi continuer à vouloir éviter le virus ?

Vers une restriction de nos libertés ?

Car pendant qu’on vous confine, qu’on vous ment en vous donnant des informations erronées ou contradictoires, que vous êtes désorienté car vous n’avez plus vos repères….les puissants de ce monde ont les mains libres:

  • Pour faire passer des lois sans opposition et sans manifestation de rue
  • Pour déployer impunément la 5G qui faisait pourtant l’objet d’un moratoire : les gouvernements ont profité de ce confinement pour donner les pleins pouvoirs aux opérateurs téléphoniques pour installer leurs antennes. La 5G expose nos enfants aux champs électromagnétiques de forte intensité: on va donc voir apparaitre de plus en plus de cancers infantiles, notamment du cerveau. Est-ce ce monde-là que vous voulez pour vos enfants ? Est-ce que ce danger-là n’est pas bien plus grand qu’une grippe qui fait moins de morts que la grippe saisonnière ?
  • Ils en profitent aussi pour tester le niveau de soumission des populations: autorisations de sortie, contrôles de police, géolocalisation de votre téléphone vérifier qui se déplace, voire qui est contaminé autour de vous…peut-être même que bientôt, comme en Chine, on vous demandera de prouver que vous avez été vacciné ou que vous n’êtes plus malade pour vous autoriser à avoir une vie sociale !
  • …pour autoriser le retour du travail à 60h par semaine, « exceptionnellement » vous dit-on, mais vous verrez que comme tout ce qui a été mis en place pour notre « sécurité » et qui devait être provisoire… l’est toujours 20 ans après (les contrôles aux aéroports, un des business les plus juteux au monde ; les plans Vigipirate qui empêchent les parents depuis des années d’entrer dans les écoles, et par même occasion les empêcher de vérifier ce qui s’y passe et les conditions sanitaires)
  • mais le pire, et c’est peut-être là où ils risquent d’échouer, c’est que le but de la mise à l’arrêt de ¾ de la planète, c’est pour mieux nos « vendre » leurs  médicaments à 400€ la boite – financés par la Sécu, donc vos impôts…mais aussi LE GRAAL, le fameux vaccin ! Certains pensent d’ailleurs qu’il est déjà prêt, je ne suis pas loin de le penser aussi (surtout si le virus a été manipulé génétiquement (*) ; dès lors il est facile d’avoir prévu son antidote en même temps…).

Plus la population sera inquiète, aura peur pour sa vie et celle de ses proches, plus elle sera désinformée ou n’aura qu’une partie de l’information, plus elle se précipita sur le vaccin.

  • Mais ce n’est pas tout : il est prévu dans ce vaccin d’insérer un nano-tatouage que vous ne verrez pas, mais qui une fois sous votre peau fonctionnera comme un « passeport » ; ainsi seront autorisés à voyager les personnes qui auront été vaccinées car on affirmera qu’elles ne présentent plus de danger de transmission de virus. Il est même prévu que cela devienne une obligation, comme pour les vaccins chez les enfants en France.

Ainsi plus personne ne pourra échapper au contrôle de Big Pharma et de ceux qui tirent les ficelles des gouvernements en coulisse et qui veulent instaurer le « Nouvel Ordre Mondial ». Là encore ce n’est pas moi qui le dis, quantité de vidéos circulent là-dessus. Soyez curieux !

Conclusion

Alors, n’ayez pas peur, éteignez votre téléviseur et son lot d’infirmations anxiogènes qui essaient de vous maintenir cloitrés pour annihiler votre capacité de réflexion, tout en embrumant votre cerveau avec leurs informations contradictoires.

La peur fragilise le système immunitaire. Le confinement également, en empêchant la bonne oxygénation de vos cellules indispensable pour le fonctionnement normal des mitochondries.

Sauf peut-être pour les personnes les plus fragiles, sortez ! Il n’est pas nécessaire de faire de la provocation ni de ne pas maintenir les distances de sécurité. Chacun doit pouvoir se sentir libre de porter un masque, ou pas. Si vous toussez, portez en un ; cela rassurera les autres au moins psychologiquement

Mais s’il vous plait, reprenez le pouvoir et faites confiance à ce que votre instinct vous dicte. Votre corps sait ce qui est le mieux pour lui. Personne ne peut continuer à vivre en bonne santé physique et mentale en restant enfermé pendant 2 mois sans sortir du tout, et j’en connais  qui en sont là et qui ne sont pas sortis du tout de chez eux depuis le début du confinement!

Les virus étaient sur cette planète depuis bien avant notre ère et ils sont voués à y rester de nombreuses années encore. L’humanité s’est toujours adaptée car on n’éradiquera jamais les virus, dont on a besoin.

Ce n’est donc pas une guerre contre le virus qu’il faut faire, mais une guerre contre ceux qui, sous prétexte de nous protéger, se sont approprié nos ressources naturelles que sont l’eau, les plantes, les semences potagères, et nous refusent l’accès aux médecines ancestrales traditionnelles !

Ceux qui, toujours pour notre « bien »,  ont décidé, sous l’influence des lobbies, que nos enfants ne devaient plus développer leurs maladies infantiles (qui vont pourtant les préparent à se défendre contre les virus et les protégeront toute leur vie), et par conséquent qui obligent les parents à vacciner leurs bébés dès 3 mois contre 11 vaccins dont l’hépatite B – dont on sait que c’est une maladie sexuellement transmissible et ce vaccin a déjà été l’objet d’un scandale sanitaire ! Nous sommes déjà piégés : pas de vaccin, pas de possibilité de scolariser nos enfants, voire prison pour mise en danger de la santé de nos enfants, oui, ou, c’est comme cela en France maintenant !

Réveillez-vous, n’ayez plus peur, défendez vos libertés, il en va de votre santé et de celle de vos enfants, et ce que je viens de développer sur le virus est selon moi bien moins grave que le monde qu’on s’apprête à nous proposer.

Vous n’êtes pas obligé de me croire d’ailleurs ne croyez jamais rien ni personne sur parole : , creusez, fouillez, vérifiez par vous-même. Partagez cet article ou la vidéo au maximum autour de vous si vous pensez qu’un de vos proches peut en avoir besoin.

Portez-vous bien !

Mise à jour du 28/04Luc Montagnier a récemment affirmé qu’il était impossible que le virus n’ait pas fait l’objet d’une manipulation en laboratoire : en étudiant son code génétique, il a prouvé – ainsi que des chercheurs indiens avant lui… dont les publications ont été censurées – que des séquences courtes de VIH avaient été ajoutées à un simple Coronavirus ! Évidement ceux qui ne veulent pas que la vérité soir découverte traitent ce bon professeur de « sénile » et d' »illuminé », comme ils tentent de décrédibiliser Raoult.

Selon Montagnier et un autre prix Nobel japonais, l’idée de départ était de fabriquer un vaccin anti-VIH: par insuffisance de sécurité du labo P4 de Wuhan, il se serait échappé (volontairement ou non, c’est encore un mystère mais va s’éclaircir de plus en plus ) …provoquant l’épidémie au départ de cette région.

Dès lors que ce virus ne serait pas « naturel », il ne pourrait pas se comporter comme un virus classique, d’où les symptômes très hétérogènes, d’où le fait qu’il pourrait infecter des bactéries et se comporter en phage….Pour moi tout se tient, à ce jour.

Sources et références

Virus et bactéries

Vidéo sur la maladie cardio-vasculaire et le traitement du Dr Paliard:

Michel Dogna:

Laisser un commentaire