Et si, vous aussi, vous étiez HPA ou « multipotentialiste » ?

Et si, vous aussi, vous étiez HPA ou « multipotentialiste » ?

Définition du HPA ou « multipotentialité »

A l’inverse du « spécialiste » qui souvent a trouvé sa vocation parfois très jeune et qui, après formation et développement de ses compétences, devient un expert dans son domaine,  le « multipotentialiste » est une personne qui a souvent de la peine à trouver sa vocation…parce qu’elle a énormément de centres d’intérêts variés et parfois opposés.

Du point de vue des neurosciences, ces personnes auraient des neurones d’une plus grande connectivité entre eux et un mode de câblage en arborescence différent de celui des “spécialistes” dont le mode de câblage serait séquentiel. Ce câblage particulier leur permet de faire du lien entre des sujets très épars et l’arborescence explique le “bouillonnement d’idées” évoqué par de nombreux multipotentiels !

Barbara Sher a écrit plusieurs ouvrages sur le sujet : elle y compare la personne multipotentialiste (ou slasher en anglais) à un scanner qui va, plutôt que d’approfondir un sujet ou une matière choisie, balayer l’horizon de ses nombreux intérêts pour satisfaire sa curiosité et sa soif de savoir mais ne pas s’appesantir une fois le plaisir assouvi. Pourquoi ? Car il aura trouvé ce qu’il cherchait dans le sujet choisi.

La problématique des multis

La problématique de vie souvent rencontrée par les personnes « multi » sera, si elles ne sont pas détectées en tant que telles, d’avoir le sentiment de ne jamais être à sa place, d’être perdu, différent et souvent incompris des autres, d’être un imposteur.

A chaque étape, à chaque découverte d’un nouveau centre d’intérêt, la joie jaillit chez le multi, ainsi que sa motivation, sa vitesse d’apprentissage. Mais dès qu’il en sait suffisamment sur son nouveau sujet, dès qu’il s’ennuie, il se sent anxieux et mal dans sa peau car il a le sentiment de n’avoir pas encore trouvé sa vocation (terme usurpé et surtout valorisé par la société qui estime qu’on ne pourrait être que dans une seule mission de vie sur terre) ni sa place dans ce monde. Alors il se dévalorise alors, s’auto-qualifiant d’instable et d’inconsistant, se sent comme un « imposteur », et surtout invisible aux yeux des autres car ne pouvant pas être relié dans la société actuelle par un « statut » ou une « fonction précise ». Et se demande pourquoi il n’y arrive pas !

Des ATOUTS indispensables au Monde

Les deux facettes psychologiques principales du slasher sont l’intellectuel et l’affectif. Au niveau intellectuel, ces personnes sont souvent brillantes, elles sont avides de connaissances et apprennent vite. Au niveau affectif, elles sont souvent hyper-empathiques, hypersensibles et vulnérables, avec des valeurs idéalistes et un grand sens éthique.

  1. L’apprentissage : le multipotentiel aime apprendre. Il s’ennuie dans un environnement qui ne le stimule pas ou n’est pas sollicité par de “vrais sujets”. Il est capable de rassembler toutes les données sur un sujet précis, d’accumuler et d’assimiler ces connaissances de façon rapide et est prêt à y consacrer du temps. Curieux et avide de connaissances, il travaille en transdisciplinarité, celle-ci actionnant son amour d’innover, de connecter et d’inventer. Chaque nouveau sujet le passionne et de fait, il va apprendre beaucoup et vite jusqu’à épuisement de sa curiosité (qui peut-être fulgurante et s’éteindre rapidement aussi). Il est capable d’une grande concentration si le sujet éveille son intérêt et d’emmagasiner des tonnes d’informations et des détails qu’il est parfois le seul à voir, son sens de l’observation étant très développé. Sa pensée transversale et créative l’amène à trouver des réponses inattendues, originales, parfois inespérées.
  2. La capacité d’adaptation : Les « multis » ont une réelle capacité d’adaptabilité. Parce qu’ils ne sont pas experts dans un domaine, ils savent mettre à profit l’ensemble des connaissances accumulées pour les synthétiser afin de les appliquer dans n’importe quelle situation.
    Ils seront capables d’endosser différents rôles et fonctions au sein d’une organisation, ils ont également une capacité de résilience et une grande facilité à rebondir.
  3. Le besoin de nouveauté : Ils ont besoin de nouveauté, de changement, d’entreprendre et d’apprendre continuellement, de réaliser des missions d’une grande diversité.
  4. La créativité : menés par cette soif de connaissances, ils sont capables de  mener en même temps plusieurs activités. Leur principal atout est cette capacité à naviguer entre les mondes et à connecter des choses qui sont perçues par d’autres comme totalement distinctes (Elles serviront le même objectif final). C’est là que s’exerce leur réel talent créatif. Un simple sujet de conversation ou un film peut leur inspirer 100 idées de business, de projets futurs. Leur tête bouillonne en permanence.
  5. L’enthousiasme : toujours lié à la soif de connaissances et la curiosité, l’enthousiasme est l’énergie dominante libérée lors de l’immersion dans une activité nouvelle ou une nouvelle découverte. C’est le moteur des multipotentiels. Alors que la majorité des gens ressent un stress devant un changement d’habitude, ils se sentent dans leur élément lorsqu’ils démarrent une nouvelle activité ou une tâche.
  6. La mémoire : leur manière particulière de gérer l’information et de la lier à leur hypersensibilité leur permet de récupérer des données dont ils ont besoin par un autre biais que la seule rétention mémorielle « cognitive”. Chez eux, les informations peuvent être récupérées par de multiples canaux (les 5 sens et le 6ème sens).
  7. La rapidité de traitement de l’information et la capacité à percevoir en même temps tous les aspects d’une même problématique. D’où souvent, des intuitions géniales, la pensée foisonnante de solutions..
  8. L’hypersensibilité : les sens sont développés et activés en permanence. Leur hyper-empathie et leur sensibilité leur font vivre toutes les situations de vie de façon exacerbée.  Fortement connectés au monde et aux gens, ils perçoivent surtout les émotions qui transparaissent d’une personne, sans forcément prêter beaucoup d’attention au discours. Il leur est tout simplement impossible de détacher le travail de l’émotionnel : leur intégrité morale et leurs valeurs passent en priorité, tout le temps, partout.
  9. Les valeurs fortes : en quête perpétuelle de vérité, de sens, d’intégrité morale, de justice, le mensonge et la fourberie ne sont pas tolérables pour une telle personnalité.
  10.  Le sens de l’humour : souvent décalé, l’humour est leur bouclier de prédilection qui leur permet de s’adapter à tous et à toutes les situations .

Le revers de la médaille

  1. Souvent ignorant de leur propre état, ils sont facilement victimes du « syndrome de l’imposteur », doutant en permanence de leur valeur et se remettant souvent en question. Ce sentiment de gâchis de ne pas être à sa juste place peut créer le besoin de faire régulièrement de longues pauses ou des ruptures pour remettre de l’ordre ou, lorsque ce n’est pas possible, à s’auto-saboter !
  2. Ils sont de la difficulté à faire des choix car tant de choses leur plaisent et se sentent, de plus, capables de “tout faire” dans le cadre de leurs centres d’intérêts. Ils aiment vraiment tout (ou presque). Exemple : la politique peut devenir un hobby et être balayée en peu de temps par le marketing digital ou la musique.
  3. Gagner sa vie peut être problématique : l’expertise leur parait une quête bien compliquée puisqu’ils sont d’éternels « débutants ». Leur goût de la liberté est incompatible avec un métier « pour la vie »: ils veulent être libres de changer de boulot comme on change d’envies, de passions ou d’objectifs de vie. Ils peuvent connaitre l’instabilité financière liée à ces changements de vie et ces ruptures. Ils entretiennent ainsi un rapport complexe avec l’argent et avec un certain environnement de travail, notamment celui qui est très sclérosé, hiérarchisé, avec des méthodes à l’ancienne ou trop modernes.
  4. De par leur hypersensibilité et leur vulnérabilité, ils sont des proies de choix pour les manipulateurs en tout genre, les pervers narcissiques etc…Ils risquent aussi de connaitre des changements d’humeurs difficiles à supporter, des phases dépressives, de burn-out ou de bore-out, qui, lorsqu’elles se produisent sont pour eux in fine souvent salvatrices (voir point n°1).
  5. Les multipotentiels s‘ennuient très vite, non par manque de motivation mais comme un signal pour l’esprit afin de se transférer sur un sujet plus intéressant que le précédent et cet ennui peut leur créer des angoisses. Ils détestent les tâches répétitives (sauf lorsqu’ils peuvent en faire une autre qui les intéresse simultanément – exemple : repasser en écoutant des podcasts). Ils peuvent connaitre la frustration due au sentiment d’inachèvement répétitif et du temps qui passe sans qu’ils puissent tout accomplir.
  6. Leur hyperactivité mentale risque par moments de leur faire perdre le fil et d’être submergé, d’où des difficultés à commencer… ou finir une tâche, en plus de la perte d’énergie et d’un risque de fatigue physique et psychique.
  7. L’échec et les situations difficiles ou conflictuelles sont souvent mal vécus chez le multipotentiel mais il doit comprendre qu’il s’agit pour lui, au fond, de se poser pour prendre du recul, pour recadrer son parcours et redémarrer dans la vraie bonne direction.

Mon exemple de multipotentialiste

Ma curiosité du monde, des gens, de la vie a démarré tôt : la moindre revue qui trainait, je la lisais, les discussions entre adultes – que je faisais mine de ne pas entendre- me passionnaient, j’achetais des livres sur tous les sujets, j’écrivais, j’observais, je passais mon temps à donner de bons conseils à mes proches, j’étudiais beaucoup aussi. Les enfants posent souvent la question du « Pourquoi ?» mais chez moi c’était en permanence, alors on m’offrait des livres, et aujourd’hui encore je suis entourée de centaines de livres grâce auxquels j’ai tellement appris !

Lorsqu’il a fallu choisir des études « supérieures », un dilemme s’est présenté :  est-ce que je fais ce qui me plait et quoi ? Ou bien ce que la société voudrait que je fasse en fonction de mes capacités intellectuelles? J’avais envie d’exercer tellement de métiers que mon orientation n’a pas été simple. J’ai finalement décidé de faire une fac de LEA parce que c’était  là où il y avait le plus de matières qui m’attiraient, mais hélas du même coup je devais renoncer à Sciences Po, au journalisme, à une école de commerce (que j’ai fini par faire entre deux), à l’enseignement, à l’industrie du voyage, à celle de la musique etc… ! Ceci dit, cela n’a pas été un mauvais choix puisque j’ai pu toucher un peu à tout ce qui m’a servi plus tard : langues, marketing, informatique, droit, finance.

Non contente d’apprendre énormément par les livres et maintenant via les autres médias, j’ai aussi expérimenté tout ce qui attirait mon attention, avec l’ambition secrète de trouver « ma carrière » (Je ne savais pas alors que l’on avait le « droit » d’avoir plusieurs vocations). J’ai testé de nombreux métiers, activités, hobbies, l’œil étincelant et le cœur gonflé, avec l’espoir, à chaque nouvelle expérience, de trouver le Graal: enseignante d’anglais, aide scolaire pour enfants défavorisés, serveuse, baby-sitter, assistante administrative et commerciale, attachée commerciale en surgelés, gérante de société , office manager, adjointe de direction, rédactrice d’un guide, traductrice, formatrice, animatrice en supermarchés, animatrice karaoké, organisatrice d’évènements, modèle pour des coiffeurs, développeur de site web, coach et maintenant naturopathe.

Pendant mon temps libre je m’essayais avec enthousiasme au chant, à la décoration, au feng shui, à la rénovation de meubles, à la peinture (en bâtiment), au bricolage, à l’astrologie, à la numérologie, à l’écriture de poèmes, à la méditation, etc.. J’ai appris l’anglais, l’espagnol, l’allemand et l’italien avec une facilité déconcertante et rapidement. En sport j’ai pratiqué et aimé beaucoup de choses : athlétisme, tennis, danse, danse orientale, gi cong, natation, volley, basket, yoga..

Dans ma vie personnelle aussi, j’ai vécu plusieurs vies en une : j’ai connu le célibat, la vie de couple, le mariage, j’ai élevé un enfant seule (maman-solo), élevé un enfant à deux (pas encore à 3 !). Je peux être extravertie comme introvertie, j’ai des amis de longue date mais j’apprécie les rencontres éphémères et surtout qu’est ce que je m’ennuie dans les conversations convenues ou superficielles ! J’aime la solitude parfois, la foule d’autres fois, mais aussi les têtes à têtes à refaire le monde, ou parler en public…j’aime et je veux tout ! Je suis douée pour écouter les autres et savoir intuitivement ce qu’ils ont d’unique, pour créer du lien, pour aller vers les autres, et pour trouver des solutions géniales à leurs problèmes.

Dans le monde du travail, je ne me suis épanouie que dans des environnement où j’étais le « bras droit », où je pouvais piloter en transversalité, où je pouvais avoir une vision globale, synthétique et stratégique de la société, touchant à tous les domaines, et chapeautant tous les services… mais rares furent les fois où mes postes, ou du moins leur « intitulé » étaient à la hauteur des responsabilités que j’exerçais.

De par ma vulnérabilité et ma sensibilité, dans ma vie personnelle et professionnelle, j’ai attiré des caractériels, des pervers (narcissiques), des manipulateurs et des gens malhonnêtes… mais a aussi failli me faire perdre la santé (burn out), l’argent (impayés) et ma foi en l’être humain.

J’aime les gens et surtout les enfants, l’humanitaire, le bénévolat associatif mais les choses matérielles ne me déplaisent pas non plus: l’argent ( gagner de l’argent mais aussi le gérer ou l’économiser par moments), l’immobilier ( investir, chiner, relooker, louer, rentabiliser, entretenir), le jardinage, tout ce qui est issu de la nature et des plantes, les voyages, l’alimentation, lire, écrire etc….Et j’ai également un « pied » dans le monde mental et spirituel : en vrac, la psychologie, la CNV, les émotions, la vie après la mort, les anges, le développement personnel, la médiumnité, les tarots, l’énergétique, les lignes de la main etc.. A chaque fois Entre le Ciel (le spirituel) et la Terre (la matérialité) – d’où le nom de mon blog-, dit différemment  » mi-Ying et mi-Yang », sans pouvoir choisir un des deux mondes, tantôt perchée tantôt ancrée… (mais toujours avec modération LOL)

Il reste des milliers de choses que je voudrais encore faire dans cette vie : tenir un bar de plage, rénover une bergerie pour en faire un centre de detox et de bien-être, devenir conférencière, faire une émission de radio, des interviews, des vidéos sur Youtube, le tour du monde, écrire un ou plusieurs livres etc…J’aurais pu être Valérie Damido, Super Nanny ou Stephane Plazza à la télé, s’ils n’existaient pas déjà LOL, tellement je pense pouvoir tenir ces rôles également.

Depuis presque 4 ans, j’étudie la naturopathie à fond, je donne des consultations, j’ai créé seule mon site internet, mon blog, j’organise des ateliers, je donne des conseils bénévolement sur des forums…et j’en profite pour m’occuper de ma famille, de mes investissements immobiliers, tout en étant en veille sur des opportunités de missions en free-lance pour sortir de la monotonie.

Je viens de mettre le doigt sur ma multipotentialité et surtout de l’accepter, et de décider de ne plus me cacher sous une seule casquette mais de les déployer toutes, sans savoir où ça me mènera pour l’instant. Mais c’est un énorme soulagement de réaliser que je peux créer exactement la vie que je veux mener, sans me sentir frustrée que certaines activités marchent et d’autres pas, et sans être tiraillée entre plusieurs univers. D’où l’inévitable évolution de ce site, qui va finalement redevenir tel que je l’avais pensé initialement, avant que les agences de marketing ne viennent me vendre leurs conseils et formations en marketing digital qui ne sont pas alignées avec qui je suis!

Vous êtes vous reconnus dans ce portrait ? Comment avez-vous découvert votre multipotentialité ? Qu’en avez-vous fait? Laissez-moi un commentaire ci-dessous si vous voulez raconter votre expérience.

Si vous souhaitez connaître les clés du succès pour des personnalités comme les nôtres ou être coaché pour mettre en lumière votre plein potentiel et ne plus accumuler les burnouts contactez-moi !

 

Si vous avez aimé cet article et que vous voulez recevoir les suivants, inscrivez-vous à la Newsletter en laissant votre émail ci-dessous . Vous recevrez GRATUITEMENT mon Guide PDF des 10 Aliments ( les 5 à consommer et les 5 à éviter absolument )




 

Cet article a 4 commentaires

  1. Marine

    Waouhhh! J’ai vue un article par hasard sur Facebook et du coup j’ai cherché sur Google, et votre blog et juste superbe! J’ai tellement de chose à vous dire ou demander ( même si on ne ce connaît pas) en tout cas merci, vous venez de m’éclairer ! 🙏🏽😁

    1. Bonjour Marine, merci pour votre message. Je suis ravie que mon blog vous plaise et que vous y trouviez des réponses. Je reste à votre disposition si vous avez envie d’aller plus loin sur me chemin de la santé.

  2. Creissel

    Merci beaucoup de votre générosité 😁👍🙏

Laisser un commentaire