Arrêtez les produits laitiers !

Arrêtez les produits laitiers !

Même si c’est de moins en moins tabou, lorsque je suggère à un consultant de faire une « pause » sur les produits laitiers animaux, il y souvent beaucoup de réticences, chacun cherchant absolument l’équivalent car il est inimaginable dans l’esprit des gens de ne plus consommer de produits laitiers, qui sont devenus la base de toute notre alimentation occidentale. Les PLV se retrouvent partout et surtout dans les produits industriels et les plats surgelés; on en trouve même dans les saucisses, certaines viandes dans les cantines de nos enfants, sans parler des biscuits, pains spéciaux et de plus en plus de plats à base de fromage (tartiflette, raclette, pizza etc..).

C’est pour cela qu’il n’est pas simple de s’en passer définitivement. De plus c’est tellement lié au côté maternel, c’est un moment tellement régressif ( on n’a même pas à faire d’effort de mastication!) que ne plus en consommer peut être psychologiquement et émotionnellement difficile.

Pourquoi il faut éviter les PLV

Un bref rappel, car cela fera l’objet d’un article entier :

  • Les vaches sont désormais nourries avec du maïs et du soja pour lesquels leur système digestif n’est pas fait et non plus de l’herbe;  cela les rend donc malades, faisant de leur lait un aliment devenu trop riche en graisses saturées (mauvais pour les artères) et bourré de phyto-œstrogènes (cancérigènes).
  • Le lait est chauffé à ultra haute température, ce qui lui fait perdre toutes ses qualités en termes de vitamines (notamment les B1, B6, B9, B12 et C thermosensibles) dont nous sommes déjà en carence.
  • Il est (trop) riche en graisses mais aussi en protéines et notamment en caséine, que notre système digestif ne sait pas digérer, créant un cortège de ballonnements, flatulences. Mais surtout  il crée beaucoup de mucus notamment sur la sphère ORL des individus, contribuant à congestionner le nez, les sinus, les amygdales et créant ainsi des maladies chroniques.
  • Sans parler de son niveau d’acidité qui vient créer de l’ostéoporose (contrairement au discours officiel que l’on nous sert depuis ses années) et bien d’autres maladies inflammatoires (voir mon article sur l’acidité).

Il est donc devenu indispensable, pour aider son corps à se régénérer, pour maigrir, pour diminuer nos allergies etc.. de diminuer voire d’arrêter toute consommation de produits issus des vaches et dans une moindre mesure des chèvres et des brebis.

Comme je ne suis pas non plus une fan du soja – surtout pour les jeunes filles – celui-ci étant bourré de phyto-hormones (qui sont des perturbateurs endocriniens) et souvent génétiquement modifié, voici une petite sélection des produits que j’ai trouvé pour vous (et pour moi) en remplacement du sacro-saint lait de vache.

Mon avis sur une sélection de produits sans PLV

A base de lait de coco

« Les Petites Pousses » est une création d’une maman dont les enfants étaient intolérants aux PLV et qui ne voulait pas non plus leur donner de soja.

Les desserts sont faits à base de lait de coco. Il en existe 3 variétés: nature, chocolat et fraise. Mon préféré est celui à la fraise. Un délice! Ils ne sont pas trop sucrés, et l’été je les mets au congélateur pour en faire des glaces.

A la longue, on s’en lasse un peu cependant car le lait de coco peut s’avérer un peu indigeste..

A base de lait d’amande

Ce dessert à base de lait d’amande est assez correct au niveau du goût mais est vite écœurant, je pense à cause de l’épaississant ajouté (gomme de guar) et de l’amidon de riz. Mais ça reste une option, en alternance avec d’autres produits.

Attention à ne pas confondre: il en existe un qui lui ressemble beaucoup mais qui est au SOJA et qui est aussi meilleur au goût! L’avantage est que Bjorg est BIO.

Lait d’amande

Ça peut être une idée de goûter pratique en déplacement,  d’en-cas pour votre enfant, ou de boisson de petit-déjeuner.

Je n’ai pas goûté mais ma fille en consomme parfois lorsqu’on doit se déplacer à l’heure du goûter par exemple, a priori c’est bon.

Avoine – Riz- Amande

Produit déniché chez Franprix il y a quelques jours. Qu’en dire, après avoir goûté?

Eh bien, les fabricants n’ont pas dû procéder à des tests consommateurs, à moins qu’ils ne les aient fait que chez les vegan, un peu plus habitués au 100% végétal…

Ce n’est clairement pas à mon goût, j’ai même trouvé cela mauvais. Mais rien ne vous empêche d’essayer 🙂


Des sorbets à la place des glaces

Pourquoi pas se faire plaisir avec un sorbet de chez Alpérel de temps en temps ? Ici pas de lait, et des ingrédients locaux et sélectionnés rigoureusement.

Mon lait végétal préféré

Je le trouve à un prix très correct à la Vie Claire. Il a du goût et il est enrichi en lithothamme, une algue source de calcium, de quoi déculpabiliser les parents qui croient encore qu’on ne trouve du calcium que dans le lait !

Nous le consommons au petit-déjeuner mais aussi lorsqu’on veut faire des crêpes ou des smoothies. En revanche ça ne fonctionne pas pour les crèmes.

Conclusion

Le mieux, en définitive, est de se passer des produits laitiers – hormis le beurre BIO ; c’est un peu contraignant avec les enfants au début, mais ils s’y font vite…d’autant qu’à l’école, on leur en donne déjà, alors autant ne pas en rajouter. Pour le fromage, j’essaie de choisir du brebis ou du chèvre, à pâte dure autant que faire se peut, et bio pour ce qui existe en bio (mozza de buffala, comté ..).

Et vous, comment avez-vous fait ? Où en êtes-vous, si vous avez fait une transition? Quelles sont vos astuces de recettes sans lait? Quels sont vos produits préférés? Laissez-moi vos commentaires ci-dessous !

Si ce sujet vous intéresse et que vous souhaitez faire le point sur votre alimentation et/ou si vous ou vos enfants souffrez de problèmes de sinusite, rhinite, amygdalite, allergies, reflux ou autres contactez-moi !

Si vous voulez recevoir mes articles dès leur parution, inscrivez-vous à la liste de diffusion ci-dessous !

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion et recevez gratuitement mon Guide PDF des 10 Aliments ( les 5 à consommer et les 5 à éviter absolument )




Cet article a 2 commentaires

Laisser un commentaire